L’attente

La dépression persistante qui séjourne sur les Açores ne nous arrange pas. Elle génère des vents du sud sur l’Algarve, et nous ne sommes pas du tout tentés par un départ au près. D’autant plus qu’avec un dériveur, le près il ne vaut mieux pas y penser.

Alors on attend que les petites flèches des fichiers GRIB veuillent bien s’orienter dans le bon sens, et on apprécie cette Algarve pleine de contrastes.

VGZL3017-2Entre marinas super-luxueuses et chères, on trouve des petits villages de rêves, à l’image d’Alvor, ou d’Ilha Culatra. Le premier reste un village très touristique, mais bourré de caractère. Le second mérite particulièrement le détour, et pourrait bien faire figure de petit paradis pour qui recherche un coin calme pour couler des jours heureux. Situé dans la lagune de Faro, le site nous rappelle qu’une Algarve authentique existe, au milieu de ces villes-champignons pour expatriés fortunés.

VGZL2973-2Le temps s’arrête un peu ici (c’est pas les Marquises, mais quand même…) Pas de boutiques, juste trois petites épiceries pour assurer l’autonomie, et des pêcheurs, professionnels et amateurs, qui se côtoient au fil des marées. Aucune voiture, des allées de sables, quelques bistrots, des gamins qui courent partout. À se demander s’il est vraiment nécessaire de poursuivre le voyage, tant l’endroit est sympathique. Il paraît que certains bateaux sont venus ici il y a dix ans, et ne sont jamais repartis…

1 commentaire à pour "L'attente"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié