Transatlantique

En décembre 1988, lorsque j’étais encore jeune et beau (si si, j’ai été jeune), j’ai pris le départ de ma première transat à bord de Merit. J’avais vingt ans, et participais à la Route de la Découverte entre Cadix et St-Domingue, dans le cadre de la préparation à la Whitbread 89-90. Vingt-cinq ans plus tard, je m’apprête à prendre le départ de ma onzième traversée de l’Atlantique. J’en ai en effet fait encore neuf après cette première, la plupart à bord de ...

Abécédaire perso du Cap-Vert

Amilcar Cabral : Impossible d’arpenter ces îles sans penser au révolutionnaire qui fût le leader du PAIGC, le parti de l’indépendance du pays (et également de la Guinée-Bissau) au milieu des années 70. Un nom qui me rappelle du coup les mémorables cours de sociologie de Jean Ziegler dans l’auditoire d’Uni-Bastion. Séquence nostalgie. Beauté : Ceux qui disent que l’île de beauté est la Corse, ne connaissent pas le Cap-Vert (je risque de terminer au fond du port d’Aja...

Western spaghetti à Sal !

On eut difficilement pu rêver meilleures conditions pour cette traversée de quelque sept cent cinquante milles entre la Gomera et Sal, l’île sur laquelle nous venons d’atterrir au Cap-Vert. Un vent de nord-est d’une quinzaine de nœuds nous a accompagné tout au long de ces cinq jours de mer. Une affaire rondement menée comme on dit, surtout quand on discute avec les autres voiliers et qu’on réalise qu’on a fait un des meilleurs temps, à l’exception des datas bien-sûr, mais ...

Archhh… Canaries!

Arrivé début octobre dans l’archipel Canariens, nous nous apprêtons à le quitter d’ici une semaine pour rejoindre les îles du Cap-Vert, et trouver — espérons-le — un peu d’exotisme. Car si l’escale est assez plaisante, il faut quand même reconnaître que l’on ne se sent pas vraiment hors du monde. Les cartes des restaurants, ainsi que les magazines disponibles au kiosque sont en allemand, ce qui peut légèrement casser l’ambiance latine qu’on espérait trouver. Cela ...

Pas mayaule !

Ma plus grande crainte avant d’aborder cette première véritable traversée du voyage ; c’était d’arriver mayaule aux Canaries. Et ce n’est pas parce que je me suis retenu d’acheter un Penn Senator 9/0 (le moulinet de haute mer que tout voilier de voyage qui se respecte a à bord) que je n’étais pas en droit d’espérer prendre quelque chose avec mes Rapalas de la mort qui tue, monté sur tresse nylon avec bas de ligne en acier. Mais après trois jours de mer sans la moindre ...

L’attente

La dépression persistante qui séjourne sur les Açores ne nous arrange pas. Elle génère des vents du sud sur l’Algarve, et nous ne sommes pas du tout tentés par un départ au près. D’autant plus qu’avec un dériveur, le près il ne vaut mieux pas y penser. Alors on attend que les petites flèches des fichiers GRIB veuillent bien s’orienter dans le bon sens, et on apprécie cette Algarve pleine de contrastes. Entre marinas super-luxueuses et chères, on trouve des petits villages ...

Le bonheur de la nuit

Un peu plus de 300 nautiques parcouru un mois après notre départ de Suisse, le tout à coup de saut de puces de 20 à 50 milles le long des côtes portugaises. Du nord de Porto, nous avons rejoint par étapes la très sélecte bourgade de Cascais, avant de nous lancer à l’assaut du Cap St.-Vincent, qui est au Portugal ce que le raz de Sein est à la Bretagne. Mais si ce cap peut être redoutable en cas de vent fort, il n’est qu’une pointe parmi d’autres lorsque les conditions sont ...

Bricoler, bricoler, toujours bricoler….

Ceux qui croient que la grande croisière ressemble à des vacances se fourvoient lourdement. Voilà en effet trois petites semaines que nous sommes à bord de Lucy, et à peine une quinzaine que nous naviguons. Et pour l’heure, il n’y a pas un seul jour où je n’ai pas sorti ma caisse à outils. Pourtant, le bateau a été bien préparé, et plutôt bien entretenu. Mais il est très équipé. Et qui dit équipement dit problèmes. Si j’avais conçu le voilier de mes rêves, il ...

Satanée cinétose

Dix jours de bricole n’ont pas suffi à tout préparer, mais l’essentiel marche, ou presque et nous avons enfin pris la mer le 13 août. Deux étapes sont passées depuis notre départ de Povoa de Varzim, une quarantaine de milles, puis une trentaine. Demain, nous devrions prendre la route de Nazaré, la Mecque du surf. Heureusement, ils n’annoncent pas les vagues de cet hiver, et on s’en porte plutôt bien. L’équipage s’amarine avec difficulté, malgré les bracelets et ...

De l’art de la préparation

Une semaine que nous avons rejoint Lucy, une semaine à charger, ranger, inventorier, une semaine à prendre nos marques, sans avoir quitté le port. Antifouling refait et anodes changées, le bateau a été remis à l’eau le lendemain de notre arrivée. Depuis, nous passons notre temps à faire de l’entretien et surtout des petites réparations, qui sont toujours laborieuses. Changer le robinet qui fuit et dont on n’a pas trouvé le bon joint, malgré des recherches poussées. ...